L’Analyse Transactionnelle ……Chut, n’en parlez pas

image_article

L’Analyse Transactionnelle :

la meilleure façon de s’en servir c’est de ne pas en parler !

         Quand un formateur intervient dans le champ des organisations, il se doit de suivre des formations certifiantes. De même, il est indispensable d’être en formation continue, pour offrir à nos clients un service de qualité.

 Je me suis donc orienté vers L’analyse transactionnelle car :

  •  C’est un modèle avec des formations et des certifications en organisation
  • Il a fait ses preuves
  • Il est très pragmatique

L’analyse transactionnelle (l’AT) consiste à identifier le type de communication qui se joue entre différentes personnes.

Un écueil important est de transmettre tel quel ce modèle. Ensuite, c’est vouloir faire correspondre la réalité au modèle. C’est le danger de ces nouveaux apports qui proposent des catalogues de caractéristiques de personnalité.

Sans une bonne formation et de nombreuses supervisions, l’utilisateur en oubliera très vite toute la complexité de la situation.

 Eric Berne, le fondateur de l’AT, voulait que dans les 15’ qui suivaient l’apprentissage d’un concept d’Analyse Transactionnelle, la personne puisse l’utiliser dans son quotidien pour améliorer ses relations avec les autres.

Depuis 4 ans maintenant, je me forme à ATORG auprès de Christine Chevalier, qui perpétue cette tradition de simplicité pour le client.

Former les gens, c’est les aider à résoudre des problèmes de la vie quotidienne dans l’entreprise. Les concepts théoriques sont un peu comme des antibrouillards de voiture, pour éclairer des situations complexes, pour repérer des fonctionnements répétitifs, pour essayer des nouvelles voies de pratique par tentatives successives

  Hervé TASSAN Formateur et coach